Crise énergétique : l’exécutif mise sur la « sobriété » et la « solidarité européenne »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://www.lesechos.fr/

https://media.lesechos.com/api/v1/images/view/62ea1a06e079693322593809/640x360/0702133093378-web-tete.jpg

A l’issue du premier Conseil de défense sur l’énergie convoqué ce vendredi par Emmanuel Macron, la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a tenté de rassurer sur la capacité des « leviers de sobriété » à éviter des « mesures plus contraignantes » cet hiver. Elle a confirmé qu’une partie de la hausse du prix de l’électricité en 2023 serait « amortie ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*