Crack à Paris : Anne Hidalgo juge qu’il « n’est pas acceptable que l’Etat laisse pourrir la situation »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

« Je ne peux pas me satisfaire de cette politique à court terme, qui consiste à transférer le problème d’un quartier à un autre », explique la maire de Paris, qui refuse de « porter le chapeau » de cette situation.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*