«Couvre-feu: la liberté se meurt». La chronique d’Erwan Le Noan

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Choix publics <p>«&nbsp;Peut-on se satisfaire d’un régime qui peut enfermer sa population sans que le Parlement ait son mot à dire ? La démocratie repose sur l’idée selon laquelle c’est de la confrontation des pouvoirs que jaillissent les meilleures solutions – sans quoi il suffirait d’en revenir au despotisme éclairé&nbsp;»</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*