Commentaires sur Restaurants clandestins : dura lex à géométrie variable par Mark Knopfler

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Exilée ? Peut être…Profitez-en si tel était le cas, car bientôt, il vous sera impossible de l’être dans la concrétisation de la gouvernance mondiale fantasmée qui frappera d’obsolescence la notion même d’arrachement à ses attaches, fin des Etats-nations oblige, fin des frontières également et pas que…exil physique, exil social, exil philosophique, exil culturel, deviendront donc des réflexes de survie caduques.

Par ailleurs, êtes-vous certaine que nous cherchons (tous) le même port ? Habitons-nous (tous) à la même adresse ? sommes-nous capables de nous exiler afin de sauvegarder des valeurs cardinales identiques ?

J’en doute.
Et nos maitres (mondialistes), ne le savent que trop bien….

Brzeziński, le grand théoricien du Pentagone sous l’administration Carter, avait théorisé en son temps, que plus personne ne serait en capacité de raisonner en dehors du prémâché médiatique qui imposera son agenda et ses thématiques.
Nous y sommes, en totale perte de repères, en totale naufrage quant à notre semblant de « libre arbitre ».
Ne vous méprenez pas sur mes intentions, je ne suis pas en train de relativiser le bien-fondé de vos besoins de végétarisme ou de luttes féministes, juste que certaines préoccupations du moment peuvent ne pas être celles du plus grand nombre, ni représenter une quelconque priorité abolue dans le piège dans lequel nous sommes tombés.

Un contexte impérieux qui demande de prendre en compte un certains nombres de paramètres transcendant des combats individuels, pouvant apparaitre, certes, nobles, tout du moins dans la manière dont vous les déclinez, mais qui, à mon sens, restent très éloignés des enjeux orwelliens menacant une certaine conception de l’humanité.
Car nous assistons, en ce moment même, à un basculement anthropologique majeur et organisé par une oligarchie prédatrice des peuples, dont le masque est un symbole, une marque, une paramentique de soumission, dans l’hystérisation covidienne organisée par les mondialistes.
Et pour le comprendre, il faut une analyse méta-politique, historique, philosophique et religieuse.

Derrière le droit de l’hommisme, derrière le droit international Anglo-saxon ayant tourné le dos au droit continental hérité de l’antiquité, se cache un dogme, un messianisme ordonnant la fin de la civilisation dite occidentale.
C’est le progressisme, qui n’est qu’une représentation graphique d’une volonté, d’un objectif millénariste consubstantiel à l’imposition de cette grande Babylone aux peuples, avec sa fausse religion matérialiste (capitalisme).
Il est évident que pour parvenir à leurs fins, ses thuriféraires s’appuient, en ce moment même, sur les peurs, les clivages qu’ils auront eux mêmes sponsorisés et afin de nous imposer leurs solutions compatibles avec la constuction de la grande prostituée.

Vous avez raison, derrière des discours et des intentions dits de progrès, c’est bien la haine qui est propagée, au nom d’une eschatologie biblique qui se cache derrière des orientations politiques et économiques déterminées (universalisme), la substitution du social par le sociétal étant un passage obligé, à l’image du sponsoring croissant de l’égalité homme-femme, dont on devine les racines dans la représentation de l’Eve primordiale dans certaines traditions de la genèse, une androgyne à la fois hyperféministe et asexuée, respectivement libérée d’Adam (patriarcat) et capable d’être à la fois homme et femme dans ses relations sexuelles et ses fonctions de procréation (hermaphroditisme, constructions sociales du genre, GPA etc…).
Nous nous dirigeons, d’une part, vers la destruction volontaire du patriarcat et d’autre part, vers une généralisation de la matrilinéarité dans nos sociétés, la représentation symbolique d’Eve, en tant que femme et compagne, doit s’effacer face à celle de Lilith (démon issu d’un mythe probablement babylonien).

« l’impossibilité de faire front, face… Parce que chacun parle de son côté », je l’entends, mais je l’explique, moi, par la différence de diagnostique quant à l’origine de notre aliénation croissante et organisée par nos maitres.
Ce petit parfum dont vous vous faites l’echo, cette fragrance, nous devons nous la réapproprier d’urgence et ne pas la laisser aux mains de ceux qui organisent notre propre mise en esclavage.

Bien à vous.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*