Coldplay : eau tiède et greenwashing

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Colplay sort un double album mature, écoresponsable et chiant. D’après Patrick Eudeline, ultime gardien du feu parmi les ruines du rock, ce n’est même pas nul, c’est pire : propret, lisse, prêt pour la morgue.

Je n’ai rien contre Coldplay.

D’ailleurs, personne n’a rien contre l’eau tiède en général. Et Coldplay, c’est ça, pour ceux qui seraient passé à coté : un groupe « pop » anglais, célèbre par défaut. Dans un monde où Hollies, Beatles, Carpenters ou Bee Gees n’existent plus, on prend ce qu’on trouve. La Pop, la grande pop, ce sont des mélodies implacables sur une harmonie sophistiquée. Coldplay, ce sont des boucles de quatre accords simplets pour des mélodies prévisibles, portant des paroles bateau. « Regarde ce que tout le monde endure / Quel genre de monde veux-tu ?/ Parce que tout le monde souffre / Tout le monde pleure / Tout le monde rêve et doute. » Les […]

L’article Coldplay : eau tiède et greenwashing est apparu en premier sur L’Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*