[Cinéma] Juste sous vos yeux : insignifiant

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Une ancienne actrice rentre chez sa sœur en Corée, un film en vue. Mais c’est compter sans le lourd secret qui la ronge, qu’un spectateur non lobotomisé percera en deux minutes, rien qu’à la voix-off pleine conscience et au geste de se masser le ventre. En plus du scénario, le laisser-aller s’étend à presque tous les postes, de l’étalonnage hideux à la prise de son hasardeuse (mention spéciale au micro sur l’imperméable plié).

Chaque longue scène ressemble à une répétition où les acteurs caleraient leur texte et leurs intentions de jeu. Jusqu’aux zooms, marque distinctive du cinéaste coréen qui s’inversent ici en dézooms, comme si l’éloignement forcé de l’héroïne était aussi celui du cinéaste pochetron, adulé mais désormais sans jus.

[…]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

L’article [Cinéma] Juste sous vos yeux : insignifiant est apparu en premier sur L’Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*