« Charlie Hebdo » : au Liban, Emmanuel Macron défend « le droit de blasphémer »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

« Demain, nous aurons tous une pensée pour les femmes et les hommes lâchement abattus » en 2015, a dit le président de la République lors d’une conférence de presse à Beyrouth, le 1er septembre, évoquant le procès qui s’ouvre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*