«Cet attentat ne nous empêchera pas de faire notre métier»

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Quelques enseignants avaient encore cours ce samedi matin, à la veille des vacances scolaires et au lendemain de l’attentat de Conflans Sainte-Honorine. C’était le cas de deux professeures dans un lycée à Cergy, dans le Val d’Oise voisin. Elles racontent.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*