C’est possible : une entreprise lyonnaise adopte la semaine de 32 heures

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Spécialisé dans la vente en ligne de matériel informatique, le groupe LDLC a décidé de passer à une semaine de quatre jours sans baisse de salaire, en misant sur le fait que ses salariés n’en seront que plus productifs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*