Centre-Val de Loire : le député LR Guillaume Peltier accusé de se préparer un « destin présidentiel » avec de l’argent public

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Médiapart a publié le 21 novembre une enquête sur le député et vice-président des Républicains Guillaume Peltier, l’accusant de se préparer un « destin présidentiel » avec de l’argent public. L’enquête décrit un fonctionnement de ses équipes parlementaires qui tournerai totalement autour du destin national hypothétique de l’élu du Centre-Val de Loire. « J’ai en main les preuves irréfutables que mes collaborateurs effectuaient les missions que leur contrat de travail commandait » se défend Guillaume Peltier.

 

 

 

Gros donateurs et ambiance toxique

 

 

 

Interrogés par Médiapart, certains collaborateurs du député décrivent une ambiance de travail particulière. L’élu serait obnubilé par son destin présidentiel et utiliserait ses divers collaborateurs pour se faire connaître, n’hésitant pas à exiger d’eux qu’ils fassent du démarchage téléphonique à grande ampleur pour récupérer un maximum d’adhésions aux micro-partis que Guillaume Peltier a créé (Les Populaires, Les Amis de Guillaume Peltier). Ceux-ci exerceraient donc des travaux bien éloignés de ce qui est demandé à des collaborateurs d’élus. Le tout dans une ambiance toxique : « L’équipe était forcée de téléphoner aux gens, faire adhérer, il y avait des tableaux à remplir sur Google Docs. On passait notre vie à faire ça, c’était une usine à gaz, le soir, le week-end… », explique un ancien collaborateur de Guillaume Peltier. Médiapart se fait aussi l’écho du rapprochement du député de Sologne avec de gros donateurs qui financent ses micro-partis, comme plusieurs chefs d’entreprise de son département.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*