Ce lanceur d’alerte pensait recevoir une grosse récompense. Au lieu de cela, il n’a rien reçu et se retrouve ruiné

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Entreprises <p>La Securities and Exchange Commission, l’autorité américaine des marchés, estime qu’elle ne peut pas rémunérer les lanceurs d’alerte si les fonds récupérés proviennent d’une procédure de faillite</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*