Caster Semenya se pose en porte-parole des athlètes hyperandrogènes devant la Cour européenne des droits de l’homme

Privée de compétition d’athlétisme en raison d’un taux de testostérone particulièrement élevé, la Sud-Africaine, double championne olympique du 800 m, a de nouveau plaidé son cas, mercredi, devant la CEDH.

Cet article est paru en premier sur lemonde.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*