Canada : le chef de la police de Toronto s’excuse du “racisme systémique” auprès de la communauté noire

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Comme dans l’Hexagone, les débats sur le « racisme systémique » font rage outre-Atlantique. Au Canada, un cap a même été franchi. Le chef de la police de Toronto lui-même a emprunté cette expression, avant de présenter ses excuses auprès des communautés noire et autochtone de la province, les jugeant victimes d’un usage excessif de la force de la part de ses agents, rapporte Le Parisien, jeudi 16 juin. Se basant sur une étude menée par les autorités locales, il estime que les données récoltées « confirment ce que, pendant de nombreuses décennies » ces communautés ont revendiqué, à savoir que les confrontations avec les autorités pouvaient avoir « un profond impact » sur leur vie.

« Nous n’acceptons pas vos excuses »

Assurant que tout ce qui est possible sera fait pour « réparer ces dégâts », le chef de la police de Toronto a de suite essuyé une réponse négative d’une personne présente à la conférence de presse. « Nous n’acceptons pas vos excuses », lui a lâché une militante du collectif « No Pride in Policing ». Avant d’énumérer : « Nous vous avons demandé d’arrêter de faire preuve de brutalité, d’arrêter de nous tuer, d’arrêter de nous ficher, d’arrêter de continuellement nous stopper et d’harceler nos enfants, nos garçons noirs et nos filles noires ! » Non satisfaite du mea-culpa des policiers, la militante a néanmoins proposé sa solution pour résoudre la situation. Elle a tout bonnement demandé d’arrêter de subventionner les forces de l’ordre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*