Bruxelles : les statues meurent aussi

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Quand on grave une idée dans le marbre, on croit la rendre éternelle. Pourtant, c’est une illusion, et l’histoire belge suivante le prouve. À côté de la Grosse Commission de Bruxelles, au bout de l’inhumaine « rue de la Loi », toute bordée de froids bureaux administratifs, se trouve le somptueux parc du Cinquantenaire, ancien champ de manœuvres de la garnison de Bruxelles transformé en jardin arboré lors du jubilé de l’indépendance de la Belgique, en 1880. Les cols blancs des institutions européennes ont le loisir d’y jogger en compagnie des soldats de l’École Militaire Royale attenante. […]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

L’article Bruxelles : les statues meurent aussi <img class='plus-nav-icon-menu icon-img' src='https://lincorrect.org/wp-content/uploads/2020/07/logo-article-small.png' style='height:20px;'> est apparu en premier sur L'Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*