Bombardement de Bouaké: les trois accusés condamnés à la perpétuité

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Trois semaines de procès, 90 témoins et 17 ans après les faits, les trois accusés, ivoiriens et bélarusse, jugés en leur absence pour avoir perpétré en 2004 le bombardement qui avait tué neuf soldats français à Bouaké (Côte d’Ivoire) sont condamnés à la prison à perpétuité .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*