Besançon : «Comme tous les patients empoisonnés, j’étais la première de la journée»

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

La mise en examen jeudi de Frédéric Péchier, anesthésiste star de la clinique Saint-Vincent, a relancé les attentes des victimes d’endormissements ayant mal tourné entre 2008 et 2016. Parmi tous les cas examinés par les enquêteurs, une dizaine ont entraîné un décès. Soupçonné d’avoir causé ces «événements indésirables», le médecin dément.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*