Belfort : un accord trouvé sur la vente de la filière nucléaire de General Electric

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

General Electric et EDF se sont entendus sur le prix de vente de la filière nucléaire du groupe américain. C’est, en tout cas, ce qu’affirme Challenges, dans un article publié mercredi 12 janvier. Dans le détail, EDF serait disposé à payer la somme d’1,1 milliard d’euros, pour acquérir GE Steam. Selon les informations dont disposent nos confrères, cet accord devrait être rendu public au début du mois de février, lors de la venue du PDG de General Electric dans l’Hexagone.

Plusieurs détails doivent être réglés

Pour rappel, Steam Power emploie près de 1 400 salariés à Belfort – en Bourgogne-Franche-Comté – et produit notamment les turbines Arabelle, à destination des centrales nucléaires. D’après l’hebdomadaire, qui cite une source proche du dossier, un certain nombre de détails doivent encore être réglés ; et notamment concernant « le périmètre de l’acquisition ». Dans le même temps, GE a mandaté en début d’année le cabinet de conseil Experconnect pour tâcher d’identifier et de réfléchir aux postes de GE Steam Power – qui n’est autre que l’entité des turbines à vapeur – qui ne seraient pas repris par EDF.

Officiellement, les discussions entre GE et l’énergéticien français étaient ouvertes depuis le mois de septembre. Lorsque que le géant américain a fait savoir qu’il souhaitait céder cette branche, Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, a confirmé sa volonté de trouver une solution française, ce qui permettrait de maintenir une « souveraineté nationale » en matière d’énergies et de nucléaire. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*