Bâtiment : Paris 2024 contraint de durcir la lutte contre le travail illégal

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://www.lesechos.fr/

https://media.lesechos.com/api/v1/images/view/62b1f46e51c6f565c452d7f3/640x360/0701844970736-web-tete.jpg

Une deuxième affaire de travail illégal vient d’être révélée sur les chantiers des JO de 2024. L’établissement public Solideo, en charge de superviser la livraison des ouvrages olympiques, est à son tour pris en défaut.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*