Bamako et Alger semblent avoir convaincu Paris de sortir d’une réthorique guerrière dans le septentrion malien

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Aggiornamento <p>Progressivement, l’Elysée semble se ranger à l’idée que les nouvelles autorités maliennes puissent passer des compromis politiques avec les combattants islamistes au nord du Mali</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*