ACTUALITES

« La princesse rouge », Marie-Thérèse de Bourbon-Parme succombe au Coronavirus

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Le jeudi 26 mars, le prince Sixte-Henri de Bourbon- Parme a annoncé sur les réseaux sociaux le décès de sa sœur Marie-Thérèse, âgée de 87 ans.  Surnommée la « princesse rouge », cette pasionaria du carlisme espagnol a marqué l’histoire du mouvement monarchiste de part et d’autre des Pyrénées. L’article « La princesse rouge », Marie-Thérèse de Bourbon-Parme succombe au Coronavirus est apparu en premier sur L’Incorrect.

ACTUALITES

Vive le roi quand même : le royalisme et les homosexuels

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Il était le porte-parole de l’Australian Monarchist League. Le 14 janvier dernier,  le corps sans vie de Wilson Gavin, 21 ans, a été retrouvé près de la gare de Chelmer, dans le Queensland. Monarchiste et conservateur convaincu, ses violentes diatribes contre la communauté LGBTQ+ lui avaient valu une forte animosité de la part des associations de défense des homosexuels qui ne comprenaient pas son attitude. Et pour cause, Wilson Gavin était lui-même gay. En France, ils ont entre 18 et 35 ans et refusent également d’être associés de près ou de loin à ce … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Et si le Brexit était l’occasion de rapatrier le corps de Napoléon III ?

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE . La dépouille de Napoléon III va-t-elle revenir en France ?  Dans le cadre des négociations commerciales post-Brexit entre le Royaume-Uni et la France, selon le Telegraph, une clause aurait été ajoutée mentionnant la possibilité d’un retour des restes du dernier empereur des français, reposant à l’abbaye Saint-Michel de Farnborough depuis 1873.  […] L’article Et si le Brexit était l’occasion de rapatrier le corps de Napoléon III ? est apparu en premier sur L’Incorrect.

ACTUALITES

Jean d’Orléans, comte de Paris : « La Révolution devait lutter contre les inégalités : 200 ans après, c’est pire »

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .« Dès qu’on a mis la main sur une ferme fortifiée entourée de dix hectares de vigne, on recommence une dynastie capétienne », disait Dominique de Roux. Le domaine royal de Dreux où nous accueille le Prince Jean d’Orléans, comte de Paris, fait à peu près cette taille et surplombe la vieille ville. En ce 21 janvier, entouré de ses ancêtres, de sa famille et de ses partisans, il a voulu renouer avec la terre de France et son histoire. L’héritier du trône entend définitivement tourner la page de plus de 200 ans de … LIRE LA SUITE