Au sud-ouest de Toulouse, des «abris privilégiés pour les hommes depuis au moins 400 000 ans»

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Pour «Libération», la paléoanthropologue Amélie Vialet, maîtresse de conférences au Muséum national d’histoire naturelle, dresse le bilan des nouvelles fouilles entreprises dans la grotte de Coupe-Gorge, à Montmaurin en Haut-Garonne, défrichée il y a soixante ans puis tombée dans l’oubli.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*