Au Canada, les feux de forêt ravageurs ont émis près de quatre fois plus de CO2 que le secteur aérien

Selon une étude, les incendies records de 2023 ont représenté « plus d’un quart des pertes d’espaces forestiers dans le monde ». Avec le réchauffement climatique, ces feux dévastateurs sont amenés à se multiplier dans les années à venir.

Cet article est paru en premier sur lesechos.fr