« Après le coup de force contre les élus, à quand celui contre les électeurs ? » La tribune de Gilles Platret

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Tribune libre <p>La colère déclenchée à Marseille par la décision unilatérale du gouvernement de fermer bars et restaurants nous permet de lire à livre ouvert les prétentions dominatrices de l’Etat macronien vis-à-vis du suffrage universel, dénonce le maire LR de Chalon-sur-Saône</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*