Anticapitalisme : le Morbihan, dernier refuge de Vincenzo Vecchi

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Arrêté le 8 août, l’ancien activiste italien était sous le coup de deux mandats d’arrêt et avait été condamné à de lourdes peines pour des violences commises lors de manifestations à Gênes et à Milan. Il vivait paisiblement près du village de Rochefort-en-Terre depuis huit ans. Sur place, ses soutiens s’organisent.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*