Alors que ses pertes s’accumulent, WeWork ne veut pas être comparé à Uber et Lyft

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Business Le géant de la location de bureaux partagés a longtemps été poursuivi par le scepticisme sur sa valorisation élevée

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*