Alice Ekman: «Le pari actuel de la Chine consiste à marginaliser l’Occident»

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Tournant <p>Depuis plusieurs semaines, les rapports entre Pékin et la plupart des pays occidentaux se sont nettement durcis. Alice Ekman, responsable de l’Asie à l’Institut d’études de sécurité de l’Union européenne (<span class="DiagPlWs_error">EUISS</span>), à Paris et auteure de <em>Rouge vif, l’idéal communiste chinois</em> (Ed. de l’Observatoire), en analyse les causes</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*