Alban Bensa : « Négocier pour préparer une décolonisation véritable en Nouvelle-Calédonie »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le référendum du 4 octobre sur l’indépendance devrait, comme en 2018, donner une majorité au « non ». Mais les Kanak, minoritaires sur leur terre, ne renonceront pas à une pleine souveraineté, estime l’anthropologue dans une tribune au « Monde ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*