Affaire Dupond-Moretti : « Non seulement les syndicats de magistrats font de la surenchère mais ils se discréditent »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Dans une tribune au « Monde », le professeur de droit Olivier Beaud estime que la mise en examen du garde des sceaux met en lumière « la volonté quasi-impérialiste des magistrats de contrôler la vertu des gouvernants ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*