A son procès en appel, François Fillon défend la présence locale « essentielle » de son épouse

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

« Pénélope travaillait sur mon implantation locale »: à son procès en appel à Paris pour des soupçons d’emplois fictifs de son épouse, l’ancien Premier ministre François Fillon a défendu lundi le caractère « essentiel » des missions exercées par sa femme dans la Sarthe.
L’ancien chef de gouvernement, 67 ans, costume bleu foncé et chemise blanche, a commencé à répondre d’une voix posée aux questions de la cour en début d’après-midi, ponctuant ses propos de gestes au-dessus de la barre, sur laquelle il a posé des notes.
Le 29 juin 2020, l’ancien locataire de Matignon avait été condamné à cinq ans d’emprisonnement dont deux fermes et 375.000 euros d’amende.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*