A Saint-Denis, l’expulsion du Landy sauvage est «une entrave» à l’action associative

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

En Seine-Saint-Denis, les squatteurs d’un bâtiment d’anciens bureaux et de hangars ont reçu mardi un arrêté de fermeture à effet immédiat. Si les autorités publiques avancent la dangerosité du lieu, eux craignent la fin des nombreuses initiatives culturelles, sportives et humanitaires qui s’y déployaient.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*