A quand un nouveau Contrôleur général des lieux de privation de liberté ?

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Depuis le départ d’Adeline Hazan en juillet, l’autorité administrative indépendante attend la désignation d’un successeur. Cette vacance, qui ne prendra pas fin avant octobre, est d’autant plus problématique qu’elle survient dans une période de crise sanitaire, et d’enjeux sur la régulation carcérale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*