A peine lancés, les “états généraux de la laïcité” vivement critiqués

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le gouvernement installe mardi et jusqu’à l’été des “états généraux de la laïcité” avec pour objectifs de toucher la jeunesse et d’avoir un débat apaisé sur ce sujet sensible, mais à peine annoncés, ils ont déjà été largement critiqués comme un coup médiatique.
Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté, les lance mardi matin par une “conférence de haut-niveau” au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) à Paris, à laquelle participent notamment l’essayiste Caroline Fourest et les philosophes Henri Pena Ruiz et Gaspard Koenig.
L’académicienne Barbara Cassin ou l’avocat Richard Malka se joindront plus tard aux débats.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*