À contre-courant

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

À l’inverse de ce que l’on pourrait croire, le plus grand des dirigeants britanniques du XXe siècle ne fut pas en son temps admiré et soutenu. La monumentale biographie de l‘historien Andrew Roberts montre à quel point au contraire il fut méprisé et rejeté par l’establishment anglais. Méprisé pour son caractère flamboyant que l’on estimait vulgaire, méprisé pour son ambition que l’on jugeait arriviste, méprisé pour son courage que l’on estimait dangereux. Jusque dans les heures sombres de la guerre, les responsables politiques anglais n’ont fait que tolérer Churchill, faute d’autre possibilité. Seul le peuple lui resta fidèle.

Andrew Roberts livre ici le récit époustouflant d’une vie faite tout entière de combat. L’ouverture récente d’archives (comme le journal intime du roi Georges VI) révèle le courage, la puissance de travail et la volonté de fer de Churchill. Sa foi inébranlable dans la supériorité du peuple britannique fit de lui l’homme de la situation en 1940. À ceux qui proposaient un accord honteux avec les nazis, Churchill opposa un programme simple : « L’heure est venue : tuer le boche ». […]

La suite est réservée aux abonnées. Déjà abonné ? Se connecter

L’article À contre-courant <img class='plus-nav-icon-menu icon-img' src='https://lincorrect.org/wp-content/uploads/2020/07/logo-article-small.png' style='height:20px;'> est apparu en premier sur L'Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*