300 noyades en un mois, la réduction de l’activité physique liée au Covid-19 pointée du doigt

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Santé publique France révèle ce mardi une hausse des accidents de baignade de 22 % par rapport à 2018, et de 58 % pour les morts par noyade. Le phénomène serait lié à «une dégradation de l’état de santé, au sortir d’une longue période de moindre activité».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*