ACTUALITES

A Oradour-sur-Glane, Hidalgo met en garde contre les « vents mauvais » menaçant la démocratie

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .La candidate socialiste à la présidentielle Anne Hidalgo a mis vendredi en garde contre les « vents mauvais » qui menacent, selon elle, la démocratie, lors d’un déplacement dans le village martyr d’Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne). « Nos démocraties sont soumises à des vents mauvais, à une forme de négation de l’histoire et de ses heures les plus sombres, presque pour effacer notre responsabilité », a-t-elle déploré après une visite du mémorial d’Oradour, où 643 personnes furent massacrées le 10 juin 1944 par la division allemande SS Das Reich. « Si nous ne sommes pas vigilants, si on laisse l’histoire faire … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Dissolution de l’Alvarium : la riposte

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE . Créé en 2017 par d’anciens militants de grands partis exaspérés par la politique nationale, l’Alvarium est né du sentiment qu’il faut cesser de tout demander à l’État mais plutôt agir concrètement près de chez soi. Inspirés par le combat culturel de Gramsci, « le pari bénédictin » de Rob Dreher et la doctrine sociale de l’Église, les jeunes membres de l’Alvarium se réunissent autour d’un local dans le centre-ville d’Angers et réalisent régulièrement des actions sociales comme des maraudes, une mission humanitaire en Arménie ou un potager partagé, mais aussi culturelles comme des cours de … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Alice Cordier : « Être féministe aujourd’hui, c’est être politiquement incorrect »

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE . Quel message vouliez-vous faire passer avec cette affiche ? Et vous attendiez-vous à ce qu’une plainte soit déposée ? C’est en fait un signalement qui a été fait à la préfecture de police de Paris par SOS Racisme en juillet dernier. Sur l’affiche étaient représentés deux hommes en tenue maghrébine et subsaharienne en train de pourchasser une femme de style européen, le tout accompagné de la légende « Rapefugees not welcome » (mot « rape » et « refugee » en anglais, les « violeurs étrangers »). Nous voulions dénoncer les violences faites aux femmes à cause de l’immigration, du fait du choc … LIRE LA SUITE