ACTUALITES

Investiture LR: Valérie Pécresse à Troyes auprès de Baroin

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .« François a été mon mentor »: Valérie Pécresse a ouvert jeudi soir à Saint-Julien-les-Villas, près de Troyes (Aube), le bal des candidats LR en quête du soutien du maire de Troyes François Baroin, avant Xavier Bertrand, Éric Ciotti et Michel Barnier. « Je sais que les Aubois ont regretté que tu ne sois pas candidat à la présidentielle. Nous respectons ton choix », a ajouté Valérie Pécresse, arrivée, malgré une heure de retard, sous les applaudissements de la soixantaine de militants réunis à la Maison du Patrimoine du Grand Troyes.

ACTUALITES

Pass sanitaire: le Sénat rejette en bloc le texte rétabli par l'Assemblée

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Le Sénat, dominé par l’opposition de droite, a rejeté en bloc jeudi, en nouvelle lecture, le projet de loi de « vigilance sanitaire » qui ouvre notamment la possibilité de recourir au pass sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022. L’Assemblée nationale doit voter vendredi une ultime mouture du texte conforme aux vœux du gouvernement. Les sénateurs du groupe Les Républicains « déposeront, sans doute dans les prochaines heures, un recours devant le Conseil constitutionnel », a d’ores et déjà annoncé Stéphane Le Rudulier (LR).

ACTUALITES

2022: Marine Le Pen à Mulhouse pour apporter son soutien aux soignants

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Marine Le Pen a rencontré jeudi des infirmières et des médecins de l’hôpital Emile-Muller de Mulhouse (Haut-Rhin), établissement durement touché durant la première vague de l’épidémie de Covid-19 au printemps 2020, « pour leur témoigner de (s)on soutien ». La candidate du Rassemblement national à la présidentielle a ensuite tenu une table ronde d’une heure dans une auberge toute proche. Là, elle a discuté plus longuement avec une petite dizaine d’infirmiers, d’aides-soignants et des personnels suspendus faute de pass sanitaire.

ACTUALITES

Au tribunal, Patrick Buisson se défend de tout abus de biens sociaux

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Des livres, des manuscrits anciens, un fauteuil en cuir ou encore des billets de train: l’ancien conseiller de l’Elysée Patrick Buisson s’est défendu jeudi d’avoir fait supporter des dépenses personnelles à ses sociétés, parlant de frais « modestes » et « légitimes ». L’historien et journaliste de 72 ans est jugé depuis le 18 octobre aux côtés de quatre anciens proches de l’ex-président Nicolas Sarkozy pour des soupçons de favoritisme et de détournement de fonds publics autour de contrats de sondages et de conseil pour la présidence. Dans un volet de ce dossier, il comparaît en outre, seul, … LIRE LA SUITE