ACTUALITES

Guillaume Tabard: «Les sondages, juges de paix trompeurs pour les prétendants à l’Élysée»

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .CONTRE-POINT – À l’ébullition de l’offre semble répondre la stagnation du corps électoral. Faut-il s’en étonner? Il serait erroné d’en conclure à une indifférence citoyenne à l’égard de la campagne présidentielle. Et plus juste d’y déceler une forme de sagesse citoyenne face à l’anticipation forcée de la bataille du printemps 2022.