«2021: brouillard et basculements». La chronique géopolitique de Frédéric Charillon

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

L’air du large <p>« On ne peut plus tout attendre des grandes puissances. On ne peut plus parler pour les sociétés. On ne peut plus spéculer sur l’avenir du système international »</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*