ACTUALITES

Indignation générale après des tags négationnistes à Oradour-sur-Glane

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Des tags négationnistes à l’entrée des ruines du village martyr d’Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) ont provoqué ces dernières heures l’indignation jusqu’au plus haut sommet de l’Etat, Emmanuel Macron promettant que “tout sera fait” pour retrouver leurs auteurs. Les inscriptions ont été découvertes “vendredi à l’ouverture” sur le centre de la mémoire de ce village où le 10 juin 1944, la division SS Das Reich a tué 642 villageois, a indiqué le président du centre, Fabrice Escure, à l’AFP. “C’est l’indignation générale”, poursuit-il.

ACTUALITES

Régionales: les écologistes lancent un appel au rassemblement

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .EELV et les cinq autres partis Verts qui ont co-organisé les “journées d’été des écologistes” à Pantin (Seine-Saint-Denis), ont lancé samedi un “appel” au rassemblement et à la constitution de listes communes pour les régionales et les départementales de 2021. Les représentants des six partis – outre Europe-Ecologie Les Verts (EELV), l’Alliance écologiste indépendante (AEI), le Mouvement des progressistes, Cap21, Génération écologie et Générations – ont lancé leur “appel pour des régions écologiques, citoyennes et solidaires”, lors d’une conférence de presse, à la Cité fertile de Pantin. Cet appel devrait entraîner la constitution, au … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Indignation générale après des tags révisionnistes à Oradour-sur-Glane

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Des tags négationnistes à l’entrée des ruines du village martyr d’Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) ont provoqué ces dernières heures l’indignation jusqu’au plus haut sommet de l’Etat, Emmanuel Macron promettant que “tout sera fait” pour retrouver leurs auteurs. Les inscriptions ont été découvertes “vendredi à l’ouverture” sur le centre de la mémoire de ce village où le 10 juin 1944, la division SS Das Reich a tué 642 villageois, a raconté le président du centre, Fabrice Escure, à l’AFP. “C’est l’indignation générale”, poursuit-il.