ACTUALITES

Alerte aux virus mutants !

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Dans Piège à haut risque, le maître d’Aïkido accro au fast-food qu’est Steven Seagal affronte des terroristes utilisant un virus artificiel pour prendre possession de l’Amérique. Virologue et combattant badass, le personnage incarné par Steven Seagal sauve évidemment le monde à la fin. L’idée que l’Amérique soit la cible d’une attaque bactériologique court depuis longtemps outre-Atlantique. On se souvient de l’épisode de l’anthrax. Peur viscérale et ancestrale, le risque de pandémique n’a pourtant pas été correctement évalué par Donald Trump. Tardant à réagir face à la menace, le Président américain s’est laissé déborder comme … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Bac par contrôle continu: Mélenchon “extrêmement réticent”

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Jean-Luc Mélenchon s’est dit dimanche “extrêmement réticent” à la validation cette année du bac par le contrôle continu en raison de l’épidémie de coronavirus, avec le risque selon le patron de La France Insoumise que l’on “rit au nez” de ces bacheliers à l’avenir. “Je n’aime pas cette mesure”, annoncée vendredi par le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, a déclaré M. Mélenchon à RTL-LCI-Les Echos.

ACTUALITES

Coronavirus : quel impact sur les pvtistes selon les pays ?

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE . Près de 90 000 jeunes sont éparpillés à travers les 16 pays qui proposent les visas Programme Vacances-Travail (PVT). Si certains ont réussi à rentrer, beaucoup sont toujours à l’étranger, qu’ils l’aient ou non choisi… Petit point sur leur situation dans les différents pays avec Julie Meunier, cofondatrice du site pvtistes.net.

ACTUALITES

L’Etat apportera les moyens financiers pour éviter le “naufrage” de l’économie

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .L’Etat apportera “les moyens financiers nécessaires aussi longtemps que la crise durera”, pour éviter “un naufrage” de l’économie lié à la pandémie de Covid-19, a déclaré le ministre des Finances Bruno Le Maire au Journal du Dimanche. “Je préfère que nous nous endettions aujourd’hui, en évitant un naufrage, plutôt que laisser détruire des pans entiers de notre économie”, a-t-il déclaré dans un entretien au JDD. Selon le ministre, “sur huit jours, 20 milliards d’euros de prêts” garantis par l’Etat ont été “demandés par plus de 100.000 entreprises”.