ACTUALITES

A Paris, vif échange entre les élus et le préfet de police après des manifestations

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .La maire socialiste Anne Hidalgo et des élus parisiens ont eu un vif échange avec le préfet de police Didier Lallement, critiqué pour sa gestion des manifestations et son manque de concertation, lors du conseil de Paris mercredi. “L’encadrement des manifestations”, les “relations avec les élus parisiens”, les effectifs de policiers dans les rues de la capitale ont été pointés du doigt par l’élue socialiste, également sénatrice, Marie-Pierre de La Gontrie, lors de la séance de questions d’actualité. Lors des manifestations du samedi 21 septembre, des “témoignages faisaient état de famille avec enfants pris … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

A Rodez, Macron repart en campagne pour un grand débat sur les retraites

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Après un report d’une semaine dû au décès de Jacques Chirac, Emmanuel Macron se rend à Rodez jeudi soir pour un “grand débat” consacré aux retraites, reprenant dans l’Aveyron le format privilégié utilisé pour apaiser la crise des “gilets jaunes”. Jeudi dernier, le chef de l’Etat avait annulé ce rendez-vous au dernier moment en apprenant la mort de l’ancien président. Ce report imprévu a néanmoins permis à l’exécutif de déminer un peu plus ce sujet explosif, qui a déjà provoqué plusieurs journées de mobilisation.

ACTUALITES

Coups de couteau, coups de poing, menaces de mort: témoignages de maires victimes de violences

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .14 attaques au couteau, à la hache ou à la machette, 105 coups et 7 gifles, 32 attaques avec voiture ou scooter, 21 pneus crevés, 12 voitures brûlées. Voici quelques exemples de témoignages de maires victimes d’agressions reçus au Sénat: – “J’ai reçu 9 coups de couteau et j’ai été annoncé mort au journal de 20 heures”. – “Déplacement chez un administré à la suite de son appel pour un problème de déchets.

ACTUALITES

“Marche de la colère”: des policiers écoeurés et qui n’ont “plus la foi”

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Un manque de moyens “criant”, des conditions de travail “catastrophiques”, une réforme des retraites “inacceptable”. Des policiers participant mercredi à la “Marche de la colère” à Paris dénoncent une “déshumanisation” de leur travail, la “cause principale”, selon eux, de la hausse des suicides dans la profession. – “35 euros pour 180 heures supplémentaires” – “J’ai touché seulement 35 euros de plus sur mon bulletin de paye depuis le début du mouvement des +gilets jaunes+”, raconte Damien, 24 ans, policier à la Brigade des réseaux franciliens à Paris (“police des transports”), pourtant mobilisé chaque samedi.