ACTUALITES

Le gouvernement attaque Leclerc au porte-monnaie

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Bercy soupçonne Leclerc de délocaliser ses négociations commerciales afin de contourner la loi française et réclame 117,3 millions d’euros au distributeur. Ce dernier, qui plaide l’intérêt du consommateur, devrait porter l’affaire devant la Cour de justice européenne.

ACTUALITES

Ceta: “Il fallait le dire quand on était en responsabilité”, réplique Macron à Hulot

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .“Il fallait le dire quand on était en responsabilité”: Emmanuel Macron a répliqué lundi à l’ex-ministre Nicolas Hulot qui a appelé les parlementaires à s’opposer au traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), soumis mardi au vote de l’Assemblée. L’ancien ministre de la Transition écologique a incité dans une lettre ouverte les parlementaires à avoir “le courage de dire non” à ce texte, qui risque à ses yeux d’ouvrir la porte à des substances dangereuses par un abaissement des normes sanitaires. “Demain, chacun de vous aura plus de pouvoir que tous les ministres de l’Ecologie réunis.

ACTUALITES

Ceta: vote sous tension à l’Assemblée sur l’accord UE-Canada

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Après des débats musclés, l’Assemblée s’apprête à voter mardi la ratification du controversé traité de libre-échange entre l’UE et le Canada (Ceta), “positif” pour l’économie française selon ses défenseurs, mais porteur de “risques” environnementaux et sanitaires d’après ses opposants. Le texte, entré en vigueur pour partie et de manière provisoire il y a bientôt deux ans, suscite des réticences jusque dans la majorité LREM-MoDem, où a minima des abstentions pourraient être enregistrées. Lundi, l’ex-ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a appelé dans une lettre ouverte les parlementaires à avoir “le courage de dire … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Ceta: vote sous tension à l’Assemblée

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Après des débats musclés, l’Assemblée s’apprête à voter mardi la ratification du controversé traité de libre-échange entre l’UE et le Canada (Ceta), “positif” pour l’économie française selon ses défenseurs, mais porteur de “risques” environnementaux et sanitaires d’après ses opposants. Le texte, entré pour partie en vigueur de manière provisoire il y a bientôt deux ans, suscite des réticences jusque dans la majorité LREM-MoDem, où a minima des abstentions pourraient être observées. Lundi, l’ex-ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a appelé dans une lettre ouverte les parlementaires à avoir “le courage de dire non” … LIRE LA SUITE