ACTUALITES

À l’Assemblée, les nationalistes corses ne sont plus des «diables»

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .ENQUÊTE – Pour la première fois, trois autonomistes corses ont été élus à l’Assemblée nationale en juin 2017. D’abord marginalisés, ils ont été accusés de défendre des intérêts locaux plutôt que nationaux. Deux ans plus tard, ces porte-parole du «peuple corse» ont fini par trouver leur place et des alliés dans l’hémicycle du «peuple français».